mar202209

Yann Gaillard

Attention: Préparer et partitionner des supports de stockage tels des clés USB ou des disques dur efface toutes les données contenues sur ces supports. Vous devez donc bien vérifier que vous intervenez sur le bon support car dans le cas contraire, vous pouvez perdre définitivement les données.

Avant de pouvoir installer le système Linux sur une clé USB (et c'est également le même principe pour les disques durs), il faut préparer le support et l'organiser d'une certaine manière.

Dans ce tutoriel, le logiciel "GParted" sera utilisé. Celui-ci se trouve dans le menu "Système" du menu des applications. Lorsque celui-ci est démarré, il demande votre mot passe utilisateur car il nécessite les droits administrateur du micro-ordinateur pour fonctionner.

Règles pour les noms de périphériques:

Que ce soit une clé USB ou un disque dur, Linux attribue toujours le même préfixe "sd" à chacun, puis ajoute à ce préfixe une lettre en fonction de son emplacement physique à l'intérieur du micro-ordinateur ou du port USB sur lequel il est connecté.

Ainsi, le premier disque dur interne aura toujours l'identifiant "sda", et s'il y a un deuxième disque, il s'appellera alors "sdb" et ainsi de suite.

De même pour les clé USB qui sont identifiées à la suite des disques durs internes. Ainsi, si il n'y a qu'un seul disque dur dans le micro-ordinateur, la première clé USB s'appellera "sdb", et s'il y a deux disques dur dans le micro-ordinateur (donc "sda" et "sdb") alors la première clé USB s'appellera "sdc" et ainsi de suite.

Enfin, les clés USB tout comme les disques durs peuvent être partagés en plusieurs parties comme autant de "mini" disques durs accolés les uns aux autres que l'on appelle des partitions. Des chiffres sont utilisés pour identifier ces partitions.

Ainsi, la première partition du premier disque dur interne sera identifiée comme "sda1", et la deuxième partition sur ce même disque se nommera "sda2" et ainsi de suite.

La première étape consiste donc maintenant à sélectionner le support de stockage en fonction du nom qui lui a été donné par le système. Dans la majorité des cas, ce sera le dernier nom, puisque la clé USB à préparer doit en principe avoir été insérée en dernier.

La sélection du périphérique à utiliser se fait par l'intermédiaire de la liste qui se trouve en haut à droite de la fenêtre:


Préparation d'un support de stockage:

Lorsque l'on prépare une clé USB ou un disque dur pour la première fois, ou si l'on recycle un support déjà utilisé, on doit créer une table de partitions.

Dans le cas du recyclage d'un support, il faut d'abord effacer les anciennes partitions contenues. Bien évidemment, en effaçant les partitions, on perd définitivement toutes les données qui étaient contenues sur celles-ci, donc vous devez toujours vérifier que vous ne faites pas une fausse manoeuvre et que vous avez des sauvegardes de ces données au cas où.

Dans le cas ou l'on veut conserver une partition, il faut sélectionner les partitions à effacer dans un ordre précis. En effet, la partie gauche du rectangle qui symbolise le support de stockage correspond au début et la partie droite correspond à la fin de la zone de stockage.

Donc, dans le cas de plusieurs partitions, il faut toujours commencer par effacer la partition la plus à droite, ce qui veut dire que si les données à conserver se trouve sur la partition de droite, il faut d'abord commencer par copier ces données vers la partition la plus à gauche avant toute autre manipulation.

Pour effacer une partition, déplacer le curseur de la souris à l'intérieur du rectangle représentant la partition à effacer.


Cliquer sur la partition à effacer avec le bouton de gauche de la souris pour la sélectionner, le rectangle représentant la partition sélectionnée va alors être affiché avec une bordure en pointillés.


Sélectionner l'option "Supprimer" avec le bouton de gauche de la souris dans le menu "Partition".


Enfin confirmer la suppression de la partition en sélectionnant l'option "Appliquer toutes les opérations" dans le menu "Édition".


Dans le cas où l'on a supprimé toutes les partitions, le rectangle représentant le support de stockage devrait ressembler à la copie d'écran ci-dessous:


Création d'une table de partitions:

Attention: Dans le cas où au moins une partition est conservée sur le support, alors il ne faut surtout pas toucher à la table de partition sous peine de perdre toutes le données contenues sur le support.

Dans le cas où toutes les partitions existantes ont été supprimées, il peut être nécessaire de recréer une table de partitions en fonction du type de celle qui était précédemment définie.

Il existe principalement deux types de tables de partitions utilisés sur un micro-ordinateur compatible PC, le type MBR et le type GPT. Dans la plupart des cas, le type MBR est largement suffisant et fonctionnera dans la majorité des cas. Ce type de table de partitions est simple et directement utilisable alors que le type GPT nécessite certaines étapes supplémentaires pour être mis en oeuvre.

Donc pour créer une table de partitions une fois toutes les partitions supprimées, utiliser l'option "Créer une table de partitions" dans le menu "Périphériques".


Une boite de dialogue s'affiche dans laquelle il faut sélectionner "msdos" dans la liste qui est proposée puis ensuite cliquer sur le bouton "Appliquer" avec le bouton de gauche de la souris


Partitionner un support de stockage:

Que ce soit avec un support vierge ou bien un support précédemment remis à zéro, il faut maintenant définir comment le stockage des données va être organisé sur ce support. Pour se faire, on doit créer une ou plusieurs partitions en fonction de ses besoins, mais également de manière à compartimenter le stockage des données.

Pour créer une partition, cliquer avec le bouton de gauche de la souris dans la zone intitulée "non alloué", le rectangle va alors être affiché avec une bordure en pointillés.


Puis sélectionner ensuite l'option "Nouvelle" dans le menu "Partition"


Il est possible de moduler la taille de la nouvelle partition au moyen du champ "Nouvelle taille" afin de créer plusieurs partitions.


Une fois la taille de la partition définie, cliquer sur le bouton "Ajouter" avec le bouton gauche de la souris pour valider la création de la partition.

Pour valider la procédure de création de la partition, cliquer sur l'option "Appliquer toutes les opérations" dans le menu "Édition".


Il n'a plus qu'à répéter l'opération jusqu'à ce que la totalité de l'espace disponible sur le support de stockage soit défini.

Classé dans: Tutoriels

mar202201

Yann Gaillard

Une fois que vous avez téléchargé le fichier archive au format ISO de la version "live" de la distribution de votre choix, vous devez d'abord le transférer sur une clé USB afin de faire démarrer le micro-ordinateur sur le système d'exploitation GNU/Linux.

Il existe plusieurs solutions, cependant, dans ce tutoriel ne sera expliqué que l'étape qui permet d'utiliser une clé USB comme moyen de démarrage du système, pour ensuite installer éventuellement un système complet sur un autre support tel un disque dur ou une autre clé USB qui sera alors utilisé comme système principal, la première clé USB devenant uniquement un support de dépannage si nécessaire.

Note: vous devez utiliser une clé USB dont la capacité minimale est supérieure à la taille du fichier ISO à écrire.

Dans ce tutoriel, on va utiliser le logiciel USBImager pour enregistrer l'image ISO sur la la clé USB. Celui-ci est disponible en version archive qu'il faut décompresser au préalable avant de pouvoir l'utiliser.

Le logiciel USBImager peut être téléchargé sur le site GitLab, Choisir "Platform: Linux" et "Frontend: GTK".

Au moyen de l'explorateur de fichiers, déplacez-vous dans l'arborescence vers l'emplacement où se trouve le programme USBImager que vous avez préalablement téléchargé et qui sera utilisé pour générer la clé USB.


Le fichier archive contient les dossiers "bin" et "share". Déplacez-vous dans le dossier "bin", dossier dans lequel se trouve le programme USBImager en double cliquant sur la ligne correspodante.


Lorsque le contenu du dossier "bin" est affiché, sélectionner la ligne "usbimager" avec le bouton de gauche de la souris, puis cliquer sur le bouton "Extraire" dans la barre d'outils pour extraire le programme dans le même dossier que le fichier archive.


Insérez la clé USB à générer dans un port USB, et gardez à l'esprit que si celle-ci contient déjà des données, elles seront totalement effacées et donc perdues si vous continuez la procédure. Déplacer ensuite le pointeur de la souris sur l'application "usbimager", puis effectuer un double clic avec le bouton de gauche de la souris sans faire bouger la souris.


Une fois que la fenêtre du programme "USBImager" s'est affichée, il faut renseigner certains champs afin de paramétrer toute les informations dont le programme a besoin pour générer la clé USB.


Tout d'abord, essayez d'éviter que plusieurs clés USB soient connectées au même moment au micro-ordinateur afin d'éviter toute confusion et éventuellement d'effacer les données contenues sur une clé sélectionnée par erreur.

Ensuite vous pouvez sélectionner le nom du fichier ISO à utiliser au moyen du bouton  ... . Une fois sélectionné, le nom du fichier doit s'afficher dans la zone de texte à gauche de ce bouton.

Sélectionner la clé USB à utiliser dans la liste se trouvant en dessous du bouton  Écrire , vérifiez que clé sélectionnée correspond bien à celle qui doit être utilisée.

Une fois toutes ces vérifications faites, vous pouvez commencer l'écriture sur la clé USB en utilisant le bouton  Écrire .

Une fois l'écriture sur la clé USB terminée, il n'y a plus qu'à éteindre le micro-ordinateur en gardant la clé connectée à celui-ci, puis de redémarrer l'ordinateur en sélectionnant la clé USB comme disque de démarrage.

Pour sélectionner la clé USB comme périphérique de démarrage, on utilise généralement l'une des touches suivantes du clavier: Échap, ou F9, ou F10, ou F11, ou F12, reportez-vous à la documentation de votre matériel pour vous en assurer.

Note: il est possible avec les micro-ordinateurs récents que des manipulations supplémentaires soient nécessaires du fait de la mise en place par les fabricants de mesures de sécurité relatives au fait de protéger les micro-ordinateurs de l'utilisation de certains périphériques pour démarrer le système.

Classé dans: Tutoriels

fév202224

Yann Gaillard

Lorsque l'on utilise le système d'exploitation Windows, il n'est pas possible de faire fonctionner directement les programmes conçus pour le système d'exploitation GNU/Linux.

Ainsi, une fois que vous avez téléchargé le fichier archive au format ISO de la version "live" de la distribution de votre choix, il faut passer par une étape intermédiaire afin de faire démarrer le micro-ordinateur sur le système d'exploitation GNU/Linux.

Il existe plusieurs solutions, cependant, dans ce tutoriel ne sera expliqué que l'étape qui permet d'utiliser une clé USB comme moyen de démarrage du système, pour ensuite installer un système complet sur un autre support tel un disque dur ou une autre clé USB qui sera alors utilisé comme système principal, la première clé USB devenant uniquement un support de dépannage si nécessaire.

Note: vous devez utiliser une clé USB dont la capacité minimale est supérieure à la taille du fichier ISO à écrire.

Dans ce tutoriel, on va utiliser le logiciel USBImager pour enregistrer l'image ISO sur la la clé USB. Celui-ci est disponible en version archive qu'il faut décompresser au préalable avant de pouvoir l'utiliser.

Dans le cas où vous n'avez pas de logiciel de décompression d'archives, vous pouvez utiliser le logiciel 7zip.

Le logiciel USBImager peut être téléchargé sur le site GitLab, Choisir "Platform: Windows" et "Frontend: GDI".

Au moyen de l'explorateur de fichiers ou du choix "Ordinateur" dans le menu Démarrer, déplacez-vous dans l'arborescence vers l'emplacement où se trouve le fichier archive du programme USBImager que vous avez préalablement téléchargé et qui sera utilisé pour générer la clé USB.


Déplacer le curseur de la souris sur la ligne correspondant au logiciel USBImager, puis cliquer avec le bouton de droite de la souris pour afficher le menu contextuel, puis déplacer le curseur de la souris sur l'option "7-Zip", un deuxième menu contextuel va s'afficher, déplacer alors le curseur de la souris sur l'option "Extraire ici", puis cliquer avec le bouton de gauche de la souris sans faire bouger la souris.


Une fois l'opération terminé un nouveau dossier doit se trouver maintenant dans le dossier de téléchargement. Déplacer le curseur de la souris sur celui-ci, puis effectuer un double clic avec le bouton de gauche de la souris sans faire bouger la souris.


Le contenu du dossier est alors affiché. Insérer la clé USB à utiliser dans un port USB, et gardez à l'esprit que si celle-ci contient déjà des données, elles seront totalement effacées et donc perdues si vous continuez la procédure. Déplacer ensuite le pointeur de la souris sur l'application "usbimager.exe", puis effectuer un double clic avec le bouton de gauche de la souris sans faire bouger la souris.


Une fois que la fenêtre du programme "USBImager" s'est affichée, il faut renseigner certains champs afin de paramétrer toute les informations dont le programme a besoin pour écrire sur la clé USB.


Tout d'abord, essayez d'éviter que plusieurs clés USB soient connectées au même moment au micro-ordinateur afin d'éviter toute confusion et éventuellement d'effacer les données contenues sur une clé sélectionnée par erreur.

Ensuite vous pouvez sélectionner le nom du fichier ISO à utiliser au moyen du bouton  ... . Une fois sélectionné, le nom du fichier doit s'afficher dans la zone de texte à gauche de ce bouton.

Sélectionner la clé USB à utiliser dans la liste se trouvant en dessous du bouton  Écrire , vérifiez que la clé sélectionnée correspond bien à celle qui doit être utilisée.

Une fois toutes ces vérifications faites, vous pouvez commencer l'écriture sur la clé USB en utilisant le bouton  Écrire .

Une fois l'écriture sur la clé USB terminée, il n'y a plus qu'à éteindre le micro-ordinateur en gardant la clé connectée à celui-ci, puis de redémarrer l'ordinateur en sélectionnant la clé USB comme disque de démarrage.

Pour sélectionner la clé USB comme périphérique de démarrage, on utilise généralement l'une des touches suivantes du clavier: Échap, ou F9, ou F10, ou F11, ou F12, reportez-vous à la documentation de votre matériel pour vous en assurer.

Note: il est possible avec les micro-ordinateurs récents que des manipulations supplémentaires soient nécessaires du fait de la mise en place par les fabricants de mesures de sécurité relatives au fait de protéger les micro-ordinateurs de l'utilisation de certains périphériques pour démarrer le système.

Classé dans: Tutoriels

fév202202

Yann Gaillard

Commencer par éteindre votre ordinateur si celui-ci est déjà allumé, puis insérer la clé dans un port USB libre de votre ordinateur, et ensuite démarrer l'ordinateur en sélectionnant la clé USB comme disque de démarrage.

Pour sélectionner la clé USB comme périphérique de démarrage, procédez comme suit: Mettez l'ordinateur sous tension. Lorsque l'écran est vide, appuyez sur la touche identifiée (ne pas maintenir la touche enfoncée, mais la presser puis la relâcher plusieurs fois) dès l'allumage de l'ordinateur. Quand le système installé sur l'ordinateur commence son chargement, c'est trop tard.

La bonne touche pour déclencher le menu permettant de démarrer sur la clef USB est en fonction de votre ordinateur:

  • ordinateurs ACER: Immédiatement après la mise sous tension appuyer sur la touche F12,
  • ordinateurs Asus: Immédiatement après la mise sous tension appuyer sur la touche Échap pour afficher le menu de démarrage. Si cela ne fonctionne pas, essayer la touche F8,
  • ordinateurs Dell: Immédiatement après la mise sous tension appuyer sur la touche F12 pour afficher le menu de démarrage,
  • ordinateurs HP: Immédiatement après la mise sous tension appuyer sur la touche Échap pour afficher le menu de démarrage puis appuyer sur F9 pour afficher les options du périphérique de démarrage. Si cela ne fonctionne pas, essayer la touche F9 directement,
  • ordinateurs Intel: Immédiatement après la mise sous tension appuyer sur la touche F10,
  • ordinateurs Lenovo: En premier éteindre l'ordinateur, ensuite appuyer sur le bouton NOVO (ordinateur éteint). L'appui sur le bouton NOVO allume l'ordinateur directement sur le menu de démarrage, sélectionner ensuite «Boot Menu».

    Voici à quoi ressemble le bouton NOVO:

    Si votre ordinateur Lenovo n'a pas de bouton NOVO, il faut appuyer sur la touche F12 immédiatement après la mise sous tension,

  • ordinateurs Microsoft: Au début, éteindre votre Surface. Lorsque votre appareil est éteint, appuyez de façon prolongée sur le bouton d'augmentation du volume et tout en maintenant ce bouton de volume enfoncé, appuyez normalement sur le bouton Marche/Arrêt. Maintenez votre appui sur le bouton d'augmentation du volume jusqu'à ce que le logo Surface ou Windows disparaisse de l'écran,
  • ordinateurs MSI: Immédiatement après la mise sous tension appuyer sur la touche F11,
  • ordinateurs Packard Bell: Immédiatement après la mise sous tension appuyer sur la touche F8,
  • ordinateurs Samsung: Immédiatement après la mise sous tension appuyer sur la touche Échap pour afficher le menu de démarrage. Si cela ne fonctionne pas, essayer la touche F2,
  • ordinateurs Sony: En premier, éteindre l'ordinateur, ensuite maintenez enfoncé le bouton Assist de votre ordinateur portable jusqu'à ce que l'écran noir VAIO apparaisse, il faut ensuite appuyer sur F11 pour sélectionner «Start from media USB». Si votre ordinateur Sony n'a pas de bouton Assist, il faut appuyer sur la touche F11 immédiatement après la mise sous tension,
  • ordinateurs Toshiba: Immédiatement après la mise sous tension appuyer sur la touche F12.

Pour les ordinateurs non listés, ou si la procédure proposée ne fonctionne pas, la solution consiste à redémarrer l'ordinateur en regardant attentivement les tout premiers messages qui s'affichent à l'écran.

Si un logo sans message s'affiche, appuyer sur la touche Échap peut supprimer le logo, afin d'afficher les messages techniques.

Chercher des messages en anglais indiquant une touche pour le «Boot menu», «MultiBoot Selection Menu» ou «Select temporary boot device».

Souvent, le démarrage va trop vite, et il est difficile d'interpréter le message et d'appuyer sur la touche avant le lancement du système. Qu'à cela ne tienne, une fois la bonne touche identifiée, redémarrer encore l'ordinateur et appuyer sur la touche en question.

Source: Arcep


Note: il est possible avec les ordinateurs récents que des manipulations supplémentaires soient nécessaires du fait de la mise en place par les fabricants de mesures de sécurité additionnelles pour protéger les ordinateurs de l'utilisation de certains périphériques pour démarrer le système.

Classé dans: Tutoriels